17 et 18

NOVEMBRE 2018

EXTRAIT VIDEO

DANS L'ONGLET

En partenariat avec

vendredi 7 février 20h30

Ces quatre « solistes » se sont réunies pour nous raconter à leur façon l’évolution de la condition féminine en France des années 50 à nos jours au travers de trois lignées de femmes. De récits farfelus (mais instructifs !)  en chansons désopilantes : une autre façon de parler des femmes….

Marcelle, France et Jeanne avaient 20 ans en 1940 en plein dans la tourmente de la guerre. Quand on les rencontre sur leur banc dans les années 50.

Elles sont toutes les trois mariées, mères au foyer et ont dû renoncer à leurs ambitions personnelles pour rentrer dans le droit chemin décidé par la société pour les femmes.

L’arrivée de l’électroménager et le droit de vote ne suffiront pas à leur faire oublier que paradoxalement c’est pendant la guerre qu’elles ont goûté à la liberté en accédant en leur absence aux postes occupés par les hommes.

L’une en dirigeant l’entreprise de son père ou en s’engageant dans la résistance, l’autre en travaillant dans une banque et ayant son autonomie. La troisième, bien qu’ouvrière goûtant au plaisir du travail en équipe.

Ces trois femmes sont les premières d’une lignée que l’on va suivre de 1940 à nos jours. Génération après génération, ces 3 lignées de femmes se succèdent sur ce banc. Et à travers leurs conversations, on suit l’évolution de la condition féminine en France.

Entre scènes de la vie quotidienne, arrêts sur images d’une trublionne pour restituer la réalité de chaque époque et chansons qui ont illustré ces époques, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani et Trinidad nous entraînent avec humour dans un voyage au pays de la femme.

bonus ....

EN PREMIERE PARTIE DE SOIREE:

"LE CABARET DES DELICIEUSES"

"amour en érotisme, d'humour en fétichisme, trois délicieuses, sorties tout droit d'une baraque foraine à sensations, vous dévoilent l'âme et le corps avec un bonheur rosi à point de maints plaisirs et désirs charnels. Au menu, chansons, théâtres et contes érotiques...

Choix difficile, mais combien passionnant, excitant, jubilatoire (voir jouissif) que celui d'effleurer l'érotisme ! Vaste domaine, à la frontière de nos envies, de nos désirs, de nos fantasmes les plus ...
Suggérer mais ne pas...
Émoustiller
, mais sans...
Déflorer, mais en....
Entrouvrir la porte pour aller voir ce que l'on aimerait bien trouver derrière. Un cabaret érotique à déguster sans modération !"

 

Premier épisode - durée 30 minutes

 

 

samedi 8 février - 20h00

Août 2011, au bord de la piscine et de la dépression, je tends machinalement la main vers ce livre que j’ai acheté sur les conseils de ma cousine. Je ne l’ai plus lâché, risquant le coup de soleil car j’en ai oublié la crème solaire.

Maudit Karma fut le meilleur des Prozac.

J’ai ri, j’ai été émue, je me suis identifiée à Kim Lange, cette journaliste de talk show qui voit sa vie et sa carrière médiatique brutalement interrompue le jour où elle meurt écrasée sous le lavabo de la station Mir pour se réincarner en fourmi.

Nous sommes souvent bien peu de choses entre les mains des puissants.

J’ai su en le refermant que mes aventures avec Kim Lange n’étaient pas terminées et j’ai fait le rêve d’être sa nouvelle réincarnation. Elle n’était plus à une vie près, et moi j’avais envie d’un nouveau départ.

J’espère vous faire autant de bien qu’elle m’a fait. Trinidad

samedi 8 fevrier - 22h00

Alors ça raconte quoi cette semaine ?

 

          Du vif, du vivant, du quotidien, du local. Ce sont les informations du jour à l’éclairage truculent, jovial et mordant de l’euphorie.

Ce n’est pas une « revue de presse » globale ordinaire plus ou moins brillante, c’est un « passage en revue » ponctuel et fendard de l’actualité du moment.

 

          La base : un bon châssis ; en l’occurrence, le journal du jour, le plus souvent l’ « Aujourd’hui » (mais ce peut-être le « Dobé », « Dauphiné libéré » ou le « Ouestef » « Ouest-France ») ou autre selon la région de mon passage.

          Ensuite un travail journalistique rigoureux et rigolard. Avant tout de la fraîcheur.

         D’entrée : la « Une » avec son gros titre, et ses moins gros, sa photo phare. Le pourquoi de ces choix. Garantie d’originalité puisqu’elle varie au quotidien.

 

  Cette lecture du quotidien est donc résolument évolutive et festive.

 

         Il ne s’agit pas tant d’une critique acerbe et traditionnelle de nos gouvernants et de leurs adversaires, même si pour le plaisir de tous, je m’en amuse mais bien d’une analyse philosophique joyeuse de nos mœurs et de notre société.

         Cette étude est émaillée de réflexions drolatiques de mon cru bien sûr mais est aussi illustrée de citations de nos grands prédécesseurs d’Alphonse Allais à Coluche, de Platon à Victor Hugo, en passant par Groucho Marx, Françoise Sagan ou Clemenceau…Il y a là du devoir de mémoire jubilatoire ! Apophtegmes, sentences, proverbes frappés au coin du bon sens.

         Je pimente de quelques bonnes blagasses de fin de repas, de celles qui provoquent le fou rire salvateur et d’extraits de mes sketchs quand l’actualité se conjugue avec l’un de mes sujets de prédilection.

 

         Mon travail n’est pas une litanie de moqueries plus ou moins folichonnes, il est destiné, outre à amuser, à enrichir la réflexion et à transmettre des connaissances, c’est certes présomptueux mais tel est le but. Je veux que le monde rentre chez lui avec « du manger ».

dimanche 9 février - 14h30

Une belle mère comme on voudrait ne jamais en avoir, une forme de Tatie Danielle des temps modernes qui va faire de la vie de sa future belle fille un enfer.

Egoïste, lâche, pratiquant le chantage sans mesure elle ne reculera devant rien pour garder à ses cotés son fils unique. Le cordon ombilical n’est pas coupé pour cette mère plus que possessive…

Arrivera-t-elle à l’annulation de ce mariage presque évident ?

bonus ...

EN PREMIERE PARTIE

LE CABARET DES DELICIEUSES - Suite

2ème épisode de ces trois délicieuses découvertes vendredi soir !

 

Durée: 30 minutes

 

Animé par PASCAL TOURRAIN

Avant et après chaque spectacle,

retrouvez JEAN-PIERRE TUTIN

au piano-Bar

pour des ballades musicales

PAGE PRECEDENTE                                                PAGE SUIVANTE