17 et 18

NOVEMBRE 2018

EXTRAIT VIDEO

DANS L'ONGLET

En partenariat avec

en 2012 !!!

Photos souvenirs en vrac ....

Photos: Didier Gailhard, Claire Millerand, Chloé Gautier

Les Artistes du Festival 2012

BERNARD AZIMUTH - Vendredi 17 février 19h30    ---------------------------------------------------------

 

C’est en plein stress que Bernard AZIMUTH se sent le mieux. Plus les situations sont chaotiques, plus il est à l’aise. Plus c’est tordu, plus c’est logique et plus c’est drôle. En conflit perpétuel avec lui même, c’est une victime qui nous touche et qu’on aime parce que le bourreau naïf et sincère c’est lui. Vous avez déjà vu un poisson hors de l’eau, heureux de se rouler dans le sable sec ? On a mal pour le poisson.

Avec Bernard AZIMUTH dans le rôle du poisson c’est bon, c’est doux, ça fait du bien.

Pour un peu on voudrait s’asphyxier avec lui, tant nous fait partager son bonheur de vivre en milieu hostile.

 

KARINE LYACHENKO - vendredi 17 février 21h30     ----------------------------------------------------------

 

karine ce n'est pas le genre de femme qui porte un Damart oculaire, entendez par là qu'elle n'a pas froid aux yeux !!! C'est de l'humour à l'état pur, elle grogne, gratte, et griffe avec sa bouche au sourire désarmant. Ses boucles blondes c'est pas de l'intelligence décoloréee, c'est de la vraie force corrosive. C'est parce qu'elle ose et se permet, qu'elle est vraiment différente et qu'on ne peut pas rester indifférent... Dès la première rencontre vous l'aimerez... comme moi !

MICHELE BERNIER

 

 

 

PASCAL TOURAIN - Samedi 18 février 15h30

------------------------------------------------------

Comédien par nature, acteur par vocation, Pascal TOURAIN est un personnage de 2 mètres et 120 kilos ! Une voix de baryton, un sourire accueillant, capable de la plus grande déférence comme de la plus amusante irrévérence, suivant les cas…

Pascal Tourain, magnifié par les tatouages de TIN-TIN vous propose un spectacle culte et unique au monde. Un outing corporel étonnant, décalé, drôle et émouvant.



 

 

WALLY - Samedi 18 février 19h30

-----------------------------------------

Durant des années, j’ai baladé mon allure bonhomme aux quatre coins de France, avec cette image de bon gros rigolo, dont j’avoue, je me suis pas mal servi !

Évidemment, je ne vais pas cracher dans la soupe, j’adore ça, mais un jour, on t’annonce qu’il est temps de régler la note de 25 ans de vie épicurienne, car si ça continue, ça va s’arrêter…

C’est le point de départ de ce nouveau spectacle, car au-delà d’une simple perte de poids, ce chamboulement (car c’en est un) m’a amené à réfléchir sur des problématiques que nous avons tous en commun, à savoir : L’importance de l’image aujourd’hui, la difficulté de faire, le temps qui passe, la volonté, la mort, bref autant de sujets pas marrants, mais que l’on se doit de rire !

Wally

 

BONBON - Samedi 18 février 21h30

-----------------------------------------

Bonbon s'est fait une délectable spécialité de piocher dans le fond commun des chansons populaires ou oubliées pour en faire spectacle, à mi-chemin du théâtre et du tour de chant. Elle chanta les perles ; elle chanta Fréhel ; elle chante aujourd'hui le crime, endossant la toge d'un avocat emperruqué à l'anglaise (et les couleurs de Maya l'abeille) pour mieux entonner la défense d'un accordéoniste mal rasé au boulet surdimensionné.

L'à-vodka de la défonce emprunte en effet au meilleur du crime chansonnier, jouant d'effets de gorge et de manches, de trémolos sur-pathétiques et de tessitures fantaisistes au possible tout en jouant la vieille dame, la petite fille ou la bonne soeur.

Cela seul ne serait déjà pas si mal. Comble de liesse, Bonbon fleurit sa plaidoirie d'un humour digne d'Alphonse Allais, Pierre Dac et consorts.

Voici tous les ingrédients réunis pour passer un excellent procès, sans autre intention que celle de se boyauter jusqu'à en casser sa pipe.

La cause est entendue et l'ice-cream devrait payer. Acquittée.

 

PAGE PRECEDENTE                                           PAGE SUIVANTE